Jeu légal en France

Jouer au poker en ligne, aux paris sportifs et aux paris hippiques sur les sites agréés de jeux d'argent autorisés par la France

Jeu légal en France: jouer au poker en ligne, aux paris sportifs et aux paris hippiques en France

Laurent Tapie veut créer une nouvelle plateforme de poker en ligne

3 mai 2012

Les négociations entre le Groupe Bernard Tapie et le Department of Justice (DOJ) de New York sur la reprise de Full Tilt Poker ayant échouées, Laurent Tapie met en place un nouveau plan d’action et souhaite désormais lancer une nouvelle plateforme de poker en ligne. Un email adressé à plusieurs personnes clefs de Pocket Kings a fuité et a été publié par le site www.diamondflushpoker.com.

« Après sept mois de travail intensif, nos efforts pour obtenir l’approbation finale du Ministère de la Justice des Etats-Unis pour l’acquisition des actifs de Full Tilt Poker ont pris fin sans succès », indiquait le Groupe Bernard Tapie dans un communiqué récemment, précisant que que le DOJ a refusé la proposition du Groupe Bernard Tapie pour le remboursement des joueurs en dehors des Etats-Unis. Une proposition que le Groupe pensait acceptée.

Cette annonce intervient alors que des rumeurs courent sur la reprise de Full Tilt Poker par PokerStars pour un montant estimé à 750 M$, dont 330 M$ dédiés au remboursement des joueurs. Selon certaines sources, cet accord inclurait également le règlement des poursuites envers les dirigeants et fondateurs. Si cela ne reste qu’au stade des rumeurs, PokerStars n’a pas démenti. « Selon certains rapports, le DOJ aurait conclu un accord avec PokerStars en vertu duquel PokerStars va acquérir les actifs FTP. Si c’est exact, nous pouvons seulement supposer que PokerStars a déterminé qu’il était disposé à accepter ces risques juridiques et financiers afin de résoudre sa situation juridique avec le DOJ. Si une acquisition de FTP par PokerStars signifie que tous les joueurs FTP seront entièrement remboursés de manière immédiate, nous sommes très heureux pour les joueurs, car leur remboursement final et complet a toujours été notre priorité », a commenté le Groupe Bernard Tapie dans un communiqué. Affaire à suivre.

Dans l’email divulgué par www.diamondflushpoker.com, dont le contenu est révélé ci-dessous, Laurent Tapie exprime sa volonté d’embaucher les destinataires du message afin de créer une nouvelle plate-forme de poker, et évoque des négociations avec PokerStrategy pour relancer un système d’affiliation sur le même modèle que celui qui liait le site à Full Tilt. Si PokerStrategy confirme avoir rencontré le Groupe Bernard Tapie et des représentants de Full Tilt Poker a plusieurs reprises pour exploiter des partenariats potentiels et des initiatives de renforcement de liquidé pour relancer Full Tilt, PokerStrategy indique que depuis l’échec des négociations en le Groupe Bernard Tapie et le DOJ, les contacts avaient été limités. « Avant sa fermeture en Juin 2011, Full Tilt a été un partenaire commercial majeur de PokerStrategy.com, avec plus de 30% de joueurs actifs de Full Tilt Poker ayant comme origine notre site web. En tant que tel, un grand nombre de nos membres sont actuellement dans l’impossibilité d’accéder aux bankrolls qu’ils détenaient sur Full Tilt Poker. Même si nous étions à des stades préliminaires des discussions, nous espérions contribuer à une relance de Full Tilt Poker qui aurait permis le remboursement rapide des soldes des joueurs et l’élimination d’éventuels futurs problèmes de trésorerie », indique PokerStrategy.

Voici le mail envoyé par Laurent Tapie :

« Considérant le travail que nous avons accompli ensemble pour relancer FTP durant les 7 derniers mois, je pense qu'il est de mon devoir de vous informer sur la situation actuelle, et mon plan, avant que je publie un communiqué de presse dans les prochaines heures.

L'accord avec le DOJ est caduc et les négociations sont terminées. En fin de compte, le DOJ a refusé la proposition du Groupe Bernard Tapie pour le remboursement des joueurs en dehors des Etats-Unis, une proposition dont nous pensions qu'elle avait été acceptée. Le DOJ a informé notre avocat que le seul accord acceptable aurait été le remboursement des joueurs à hauteur de $184 millions dans les 90 jours.

Ce qui rendait clairement le deal irréalisable et je pense que personne n'aurait accepté ces termes.

Je continue à croire que notre proposition pour le remboursement était juste. Nous aurions rendu disponible les bankrolls des joueurs afin qu'ils puissent rejouer dès le lancement du site. De plus nous aurions pu rembourser 94,9% des joueurs dès le premier jour, 4,9% sur 18 mois et seulement 0,2% sur une durée de plus de 18 mois avec un maximum de 5 ans pour les gros comptes. En outre nous avions accepté une demande du DOJ qui était de permettre aux joueurs non américain de pouvoir remplir une pétition pour demander des dédommagements et nous avions aussi accepté de rembourser tous les joueurs qui ne l'auraient pas été par le DOJ.

Selon le dernier rapport d'une personne du service financier, Poker Kings avait assez d'argent pour payer les salaires du mois d'avril mais pas de mai. 

En conséquence, comme alternative à l'achat, j'ai proposé à Ray Bitar de concéder des licences temporaires afin de relancer le site, de préserver la valeur des actifs et de participer à une possible mise aux enchères dans le futur.

Ray a demandé l'accord du DOJ pour valdation. Ma propre compréhension de la situation était différente: je pensais que, puisque les entreprises se trouvaient en insolvabilité, en tant que représentant légal Ray aurait immédiatement accepté cette offre de licence qui était la seule offre concrète pour préserver les emplois, l'argent, et la valeur des actifs des entreprises. De plus le DOJ n'est pas le propriétaire des actifs jusqu'à ce qu'il décide (si elle le décide un jour) de les confisquer.

Mais Ray est resté sur sa position prétextant qu'il devait avoir l'accord du DOJ. 

Nous avons donc fait cette offre au DOJ, mais en dépit de nos efforts, et sans surprise de ma part, le DOJ est resté impassible et le 20 avril dernier a réaffirmé que sa décision était définitive et qu'aucun accord de licence ne serait accepté. C'est à ce moment que les négociations ont pris fin.

J'ai rencontré Ray Bitar vendredi dernier et lui ai suggéré de déclarer sa société insolvable dans tous les pays où elle était présente et d'informer ses employés qu'il ne pouvait plus garantir le maintien de leur emploi. 

Considérant le fait qu'il ne prend aucune décision sans demander avant au DOJ depuis 7 mois, je ne sais pas si il l'a fait ou si il va le faire.

Mais de mon côté, je ne suis pas prêt à accepter d'avoir perdu 7 mois de travail, de voir 200 personnes perdre leur travail et être témoin du non remboursement des anciens joueurs de Full Tilt.

Pour cette raison, j'ai décidé de consacrer une partie importante des fonds que je prévoyais d'utiliser pour l'acquisition des actifs de Full Tilt au lancement de ma propre société sous les auspices de Game Cubed, la société que j'ai créé en Irlande. Je le ferais seulement si je peux attirer l'ensemble du personnel clé de Pocket Kings. Avec votre aide et votre savoir-faire, nous allons lancer un nouveau site Web qui sera le meilleur du marché dans les 6-7 mois.

Je sais qu'une telle démarche exige un acte de foi, voici donc mon offre: A compter du 1er mai, je vais engager l'ensemble du personnel clé de Pocket Kings - chacun d'entre vous - à vos salaires actuels et avec vos prestations accumulées intactes. Je vais aussi mettre en place des stock options dans cette nouvelle société.

Nous allons développer une nouvelle plateforme de poker basée sur votre connaissance et relancer le tout sous une nouvelle marque avec une offre aux anciens joueurs de poker de Full Tilt qui leur permettra de récupérer leur bankroll si ils viennent jouer sur notre site, comme nous l'avions prévu dans notre accord initial avec le DOJ.

J'ai l'argent pour faire tout ça et je travaille avec l'AGCC afin d'obtenir une licence et leur aide pour un plan de remboursement. 

Je suis aussi en négociation avec Poker Strategy pour relancer un système d'affiliation similaire à ce qu'ils avaient avec Full Tilt.

Afin de rendre tout cela possible, j'ai besoin de votre engagement à tous très rapidement. je suis désolé de vous mettre la pression, mais le timing est très serré si l'on veut que ça marche. J'ai besoin de savoir si je peux compter sur assez de personnes avant la fin de cette semaine pour avancer.

Si c'est le cas, j'organiserai un rendez vous à Paris avec les 5-10 personnes clé à la fin de cette semaine. Nous prendrons en charge votre transport et logement.

Je suis impatient de travailler avec vous pour construire le meilleur site de poker qui puisse exister. Laurent Tapie - Directeur Général - BLT Développement »

Article en relation:
PokerStars rachète Full Tilt Poker, échec pour le Groupe Bernard Tapie

 

Jouez avec modération!

Meilleures salles de poker en ligne en France



Nos autres articles

Full Tilt Poker: Le Groupe Bernard Tapie conclut un accord avec le DoJ

2 novembre 2011 — Les utilisateurs de FullTiltPoker peuvent reprendre espoir. Le Groupe Bernard Tapie a passé un accord de principe avec le Department of Justice (DoJ) américain quant à l'acquisition du site Full...

Reprise Full Tilt Poker: Le DoJ a donné son accord au Groupe Bernard Tapie

18 novembre 2011 — C'est officiel : l'accord tant attendu par les joueurs de Full Tilt Poker a bien été réalisé. Le Department of Justice (DoJ) américain a donné son accord au Groupe Bernard Tapie (GBT) pour l'acq...

Full Tilt Poker: Laurent Tapie a bon espoir pour la société et les joueurs

13 octobre 2011 — Laurent Tapie, responsable au sein du Groupe Bernard Tapie, continue à communiquer sur une possible reprise de Full Tilt Poker. En effet, depuis quelques semaines, le groupe espère reprendre la ...

Full Tilt Poker pourrait être repris par Laurent Tapie

28 septembre 2011 — Le fils de Bernard Tapie, Laurent, serait actuellement en train de négocier avec Full Tilt Poker, le célèbre site de poker en ligne. L'information émane de Mediapart qui indique par ailleurs que...


Actualité du poker en ligne légal en France

Progression de +3,5% du PBJ du marché des jeux d'argent en 2023

23 avril 2024 — Selon le bilan publié ce jour par l’Autorité nationale des jeux (ANJ), le produit brut des jeux (PBJ) du marché des jeux en ligne a progressé de +3,5% en 2023 par rapport à l’année précédente, pou...

Une pluie de cadeaux avec le Prize Drop Anniversaire d'Unibet !

18 avril 2024 — Unibet fait son grand retour cette semaine avec une nouvelle opération liée au poker. Baptisée "Prize Drop Anniversaire", cette dernière met en jeu plusieurs milliers d'euros de récompenses. On vous...

La baisse de la part des joueurs excessifs doit constituer une priorité pour les opérateurs

9 avril 2024 — Après avoir examiné les plans d’actions « Prévention du jeu excessif ou pathologique et du jeu de mineurs » des opérateurs de jeux d’argent, le Collège de l’Autorité nationale des jeux (ANJ) a ra...

25 000 € à se partager avec la "Piñata Spins" de PMU Poker !

4 avril 2024 — PMU Poker revient en ce mois d'avril avec une opération inédite intitulée "Piñata Spins". Zoom sur toutes les modalités de cette offre qui met en jeu une cagnotte de plusieurs milliers d'euros ! Co...

Toutes les actualités des salles de poker en ligne en France

 

© 2024 JEU-LEGAL-FRANCE.FR - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-France.fr sur Twitter   S'abonner au flux RSS

Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18