PARIS HIPPIQUES

JEU LéGAL



Newsletter Jeu Légal

LeTurf

Principe du pari mutuel

En France, les paris hippiques en ligne ne peuvent fonctionner que sous la forme du pari mutuel, tel que cela a été défini dans la loi du 6 avril 2010 relative à l'ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne.

Les opérateurs de paris sur les courses hippiques (turf) sont différents des opérateurs de paris sportifs du fait qu'ils ne sont pas intéressés financièrement aux résultats des courses mais seulement au volume des paris.

Dans le système de pari mutuel, l’opérateur joue un rôle d’intermédiaire qui centralise les mises des parieurs. L'ensemble des paris sont réunis dans une même masse puis l'opérateur en déduit sa marge et les prélèvements légaux. La somme restante est répartie sur les paris gagnants. C'est donc au moment de la répartition des gains que les cotes réelles des chevaux sont connues. C'est pourquoi les sites de paris hippiques vous proposent des rapports probables à la différence des sites de paris sportifs qui vous proposent des cotes fixes. Au turf, les paris ne sont donc pas effectués à une cote figée et portent seulement sur le ou les chevaux et le type de paris (simple gagnant/placé, couplé gagnant/placé, tiercé,...).

Par exemple, lorsque vous effectuez un pari en simple gagnant sur un cheval affichant un rapport probable de 4.5, vous devez attendre la fin des paris pour connaître le rapport réel. C'est généralement après l'arrivée de la course que vous pouvez savoir combien vous allez toucher si votre pari est gagnant. Ainsi, la cote de votre cheval a pu baisser à moins de 4.5 s'il a été beaucoup joué dans les dernières minutes, ou, à l'inverse, a pu augmenter s'il a été délaissé.

 

>> Principe des cotes aux paris hippiques

  Accueil > Paris hippiques > Débuter aux paris hippiques > Principe du pari mutuel