PARIS HIPPIQUES

JEU LéGAL


Le pari hippique poursuit son développement

25/04/2022

Si le calendrier hippique bouleversé en 2020 rend la comparaison avec 2021 difficile, le pari hippique a continué de se développer en 201 malgré un ralentissement en fin d’année qui s’explique par un retour à la normale du calendrier.

Après un 1er trimestre dynamique avec un produit brut des jeux (PBJ) de 110 millions d’euros, le segment a connu un léger repli ensuite avec un PBJ de 95 millions d’euros au 2nd trimestre, 81 millions d’euros au 3e et 89 millions d’euros au 4e. Ainsi, en moyenne trimestrielle, le produit brut des jeux du pari hippique en ligne a atteint près de 94 millions d’euros pour 375 millions d’euros sur l’année, soit 6% de plus qu’en 2020. Il poursuit donc sa progression mais à des niveaux de croissance plus modestes qu’en 2020 (+31%), et en phase avec la tendance générale de cette activité́ depuis cinq ans.

En moyenne trimestrielle, les enjeux se sont élevés à 396 millions d’euros pour un total de 1.583 millions d’euros, soit 7% de plus qu’en 2020. De son côté, le nombre de comptes joueurs actifs a reculé tout au long de l’année, pour s’établir à 338.000 joueurs au 4e trimestre, soit une baisse de 13% à période comparable. Le total des mises a presque atteint les 1,6 milliard d’euros en 202, soit 7% de plus qu’en 2020 et 44% de plus qu’en 2019. A noter que l’offre de courses françaises a représenté plus de 80% des mises l’an dernier. Enfin, le niveau de dépenses par joueur était de 263 euros au 4e trimestre, soit un montant équivalent aux autres trimestres de l’année.

Belle progression des enjeux depuis 2017

En cinq ans, les enjeux du secteur ont progressé de +58%. De son côté, le nombre de parieurs hippiques a reculé de -1% à 624.000 joueurs, mais resté supérieur de 4% par rapport à 2019 et de 21% par rapport à 2017. Par contre, l’activité hippique en ligne est celle sur laquelle les dépenses des joueurs ont été les plus importantes, avec une progression de +25% en 2020 à 564 euros et +6% en 2021 à 601 euros. A noter que Joabet s’est retiré fin 2021et que six opérateurs actifs se partagent désormais le marché. Enfin, les prélèvements issus de l’activité ont augmenté de +10% à 197 millions d’euros, et affichent une croissance supérieure aux mises vu que les paris se sont déroulés sur un nombre de courses françaises supérieur à celui de 2020. Et que la fiscalité sur les courses nationales est plus forte que sur les courses étrangères.

 
>> Toutes les actualités générales du pari hippique légal en France
 

Unibet Turf

Actualité du pari hippique en ligne légal en France

20/09/2022 La Française des Jeux en négociation exclusive pour acquérir ZEturf
La rumeur courait depuis plusieurs jours. C’est désormais officiel : la Française des Jeux (FDJ) a annoncé en début de semaine qu’elle était en négociation exclusive pour acquérir ZEturf, le deuxième opérateur du marché ... Lire la suite

ZEturf
17/09/2022 4000 € à se partager avec l'opération Spécial Critérium de Genybet !
Vous aimez le turf ? Vous appréciez les challenges qui durent le temps d'un week-end ? Ça tombe bien, la célèbre plateforme de paris hippiques en ligne Genybet revient avec une promotion intitulée "Spécial Critérium". Zoom ... Lire la suite

4000 € à se partager avec l'opération Spécial Critérium de Genybet !
02/09/2022 Jusqu'à 275 € de bonus de bienvenue sur PMU
PMU.fr renouvelle son offre de bienvenue ! Grâce à cette dernière, vous pouvez désormais obtenir un bonus encore plus généreux en vous inscrivant sur la plateforme de paris hippiques... Comment en bénéficier ? Cette p... Lire la suite

Jusqu'à 275 € de bonus de bienvenue sur PMU
>> Toutes les actualités des sites de paris hippiques légaux en France
 

  Accueil > Paris hippiques > Actualités du pari hippique en France > Le pari hippique poursuit son développement