PARIS SPORTIFS

JEU LéGAL


Publicité sur les réseaux sociaux : une incitation au jeu pour les mineurs

23/04/2021

Si les réseaux sociaux permettent aux opérateurs de jeux en ligne de toucher une audience jeune en reprenant leurs codes, cette communication ciblée pose problème car elle incite indirectement les mineurs exposés à ce genre de contenus à jouer.

Selon le dernier rapport d’activité de l’Autorité des jeux (ANJ), les trois-quarts des parieurs en ligne ont moins de 34 ans. Pas étonnant donc de voir que les opérateurs misent sur les réseaux sociaux pour attirer les jeunes, en s’associant à des pages populaires chez cette cible et autres influenceurs qu’ils rémunèrent. D’ailleurs, aujourd’hui, le marketing numérique concentre plus de la moitié des investissements publicitaires de certains opérateurs. Malheureusement, ces pratiques incitent les mineurs à jouer. « Sur les 28 derniers jours, 7% des 13-17 ans ont regardé mes vidéos », a confié à Slate un influenceur payé pour relayer des vidéos de Betclic à sa communauté YouTube. « Nous avons une charte de déontologie qui nous impose de ne travailler qu’avec des partenaires dont la proportion de mineurs au sein de leur public n’excède pas 21% », se justifie dans les colonnes de Slate Martin Houdbine, directeur de Betclic France, qui admet néanmoins que les jeunes sont exposés dans tous les cas, et qu’il ne demande pas les statistiques à ses partenaires de manière régulière. « Nous incitons également nos partenaires à rappeler régulièrement que le jeu est interdit aux mineurs par des messages de prévention », poursuit-il. Une information pourtant démentie par le YouTuber contacté par la rédaction de Slate.

Ce constat est inquiétant quand on sait que l’hôpital parisien Marmottan compte 62% de personnes de moins de 25 ans parmi ses patients pris en charge pour addiction aux paris sportifs. Un chiffre que semble corroborer le rapport d’activité 2019 de l’association SOS Joueurs issu de l’enquête Escapad menée de concert avec l’Observatoire des drogues et des toxicomanies (OFDT), qui révélait que quatre jeunes de 17 ans sur dix avaient parié au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Encore plus préoccupant : les joueurs problématiques de cette tranche de la population n’auraient pas conscience de leur problème addiction.

Si dans d’autres pays tels que l’Italie et l’Espagne, les publicités pour les paris sportifs sont interdites sur les réseaux sociaux, elles sont légales dans l’Hexagone. Cependant, l’ANJ a décidé de durcir le ton en matière de communications commerciales avec l’article D. 320-10 du décret n°2020-1349, qui interdit plusieurs pratiques pouvant inciter les mineurs à jouer. Cette dernière peut également exiger le retrait de publicité « incitant les mineurs à jouer ou de nature à conduire à une pratique excessive du jeu ». Enfin, elle a mis en place en décembre dernier un cadre de référence pour la prévention du jeu excessif et pathologique de la protection des mineurs, qui permettrait, selon elle, de « garantir un niveau élevé de protection des joueurs et des mineurs ». Ce décret devrait être prochainement proposé par le ministère de la Santé, en vue d'une future adoption à l'Assemblée nationale.

Source : Slate

 
>> Toutes les actualités générales du pari sportif légal en France
 

Actualité du pari sportif en ligne légal en France

03/02/2023 Pronostic football Ligue 1 : Marseille - Nice, le dimanche 5 février
Impérial depuis l'intronisation de Didier Digard comme entraineur principal, l'OGC Nice vient de s'offrir les deux clubs nordistes, Lille et Lens, en l'espace de quelques jours. En clôture de la 22e journée de Ligue 1, les... Lire la suite

Jeu Légal France
03/02/2023 Pronostic football Ligue 1 : Brest - Lens, le dimanche 5 février
Surpris pour la première fois de la saison dans son Stade Bollaert-Delesis après 10 succès consécutifs, le RC Lens a aussitôt dû céder sa 2e place. Les Artésiens tenteront de se refaire une santé dans le cadre de la 22e jo... Lire la suite

Jeu Légal France
03/02/2023 Pronostic football Ligue 1 : Rennes - Lille, le samedi 4 février
C'est une des belles affiches de cette 22e journée de Ligue 1. Toujours installé dans le top 5, Rennes accueillera une équipe de Lille qui s'en éloigne. Déterminés à retrouver l'Europe, les Dogues s'attaquent à une semaine... Lire la suite

Jeu Légal France
03/02/2023 Pronostic football Ligue 1 : PSG - Toulouse, le samedi 4 février
La Ligue 1 marque déjà son retour ce samedi 4 février avec la 22e journée de championnat. Après avoir effectué une belle opération mercredi, le PSG voudra enchainer par un deuxième succès dans ce mois chargé. Dans leur Par... Lire la suite

Jeu Légal France
03/02/2023 Pronostic football Ligue 1 : Troyes - Lyon, le samedi 4 février
Incapable d'enchainer deux succès consécutifs en championnat, Lyon peut désormais dire adieu à un top 5 qui parait hors de portée. Avant leur duel capital en 8e de finale de Coupe de France, les Gones se rendront à Troyes ... Lire la suite

Jeu Légal France
03/02/2023 Coupe du Monde de football : des enjeux records
L’autorité nationale des jeux a publié son bilan de la Coupe du Monde de football, dont les enjeux ont battu des records. Selon cette dernière, les contenus en matière de publicité « se sont normalisés et les engagements... Lire la suite

Jeu Légal France
>> Toutes les actualités des sites de paris sportifs légaux en France
 

  Accueil > Paris sportifs > Actualités du pari sportif légal en France > Publicité sur les réseaux sociaux : une incitation au jeu pour les mineurs