Poker en ligne

JEU LéGAL



Newsletter Jeu Légal

Pokerstars

Le poker et les paris hippiques en recul

20/08/2013

Si les paris sportifs se portent bien, le bilan est quelque peu plus mitigé en ce qui concerne les paris hippiques et le poker en ligne, qui enregistrent tous deux un recul des mises au deuxième trimestre 2013 selon un rapport publié lundi par l’autorité régulatrice.

Dans le rapport publié lundi par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) sur le marché des jeux en ligne pour le deuxième trimestre 2013, il ressort que le montant des mises sur les paris sportifs a progressé de 5,7% à 198 M€ par rapport au deuxième trimestre 2012 (187 M€), pour un produit brut des jeux (PBJ) en ausse de +3%. Jean-François Vilotte, président de l’autorité régulatrice, a déclaré à l’AFP que les paris sportifs « sont en passe de s’installer dans la culture du jeu des Français ». Sans grande surprise, sur le podium des sports préférés des parieurs, on retrouve le football, en tête avec 53% des mises, suivi par le tennis (28%) et le basket-ball (8%). Ces trois sports totalisent près de 90% des mises. Selon l’ARJEL, si le football a enregistré une baisse de -5% au deuxième trimestre (l’an dernier, le second trimestre avait été marqué par l’EURO 2012), « la forte médiatisation du PSG et plus généralement de la Ligue 1 a très certainement insufflé une dynamique aux paris sportifs ». A noter que les mises sur le tennis ont progressé de +18% et celles sur le basket-ball de +23%. De bons résultats qui s’expliquent par une augmentation des mises sur les Internationaux de France de Roland-Garros et par le bon parcours de l’Equipe de France féminine, qui s’est hissée en finale de l’EURO. La population des parieurs sportifs continue à rajeunir, la part des joueurs de 18-24 ans passant au deuxième trimestre 2013 de 24 % à 28 %, dans la continuité de ce qui avait été constaté lors du premier trimestre 2013. Les pratiques de jeu mobiles continuent de se développer, (téléphone portable, smartphone, tablette), passant de 18 % à 25 %. 

Le nombre moyen de comptes joueurs actifs par semaine a par contre chuté de 2% entre le second trimestre 2012 et le second trimestre 2013. Une baisse qui s’explique également par le déroulement de l’EURO 2012 au cours du deuxième trimestre 2012.

Les paris hippiques en baisse

Après plusieurs trimestres de stabilité continue, les paris hippiques affichent pour la première fois un recul de 1,5% depuis l’ouverture du marché des jeux d’argent et des paris en ligne à 273 M€ de mises, contre 278 M€ en 2012. Selon Jean-François Vilotte, cette baisse est due à la conjoncture économique, tout en précisant que les mises du premier semestre (578 M€) sont supérieures de 1,7% à celles de 2012 (568 M€).

On observe par ailleurs un vieillissement des turfistes. Ils ne sont d’ailleurs plus que 18% à parier sur les supports mobiles, contre 25% pour les parieurs sportifs ou 28% pour les joueurs de poker en ligne. Ce chiffre ne progresse plus et tend à se stabiliser. Les tranches d’âges les plus jeunes (moins de 54 ans) perdent toutes des comptes joueurs actifs au deuxième trimestre 2013. Ces diminutions ne sont que partiellement compensées par l’augmentation des comptes joueurs actifs détenus par les plus de 54 ans. Cependant, les pratiques de jeu des parieurs hippiques varient peu dans le temps, que ce soit en termes d’horaires de connexion que de montants misés.

Net recul des mises sur le cash-game

Du côté du poker en ligne, les mises ont également diminuées. Le cash-game a en effet enregistré 1,266 M€ de mises, soit une baisse de 16% par rapport à la même période l’an dernier, ce qui représente la plus forte baisse depuis l’ouverture du marché. Les mises sur les tournois sont quant à elles en diminution de 1% pour la première fois depuis mai 2010. Ces baisses s’expliquent par un manque d’attractivité du marché français, ce qui risque d’inciter les joueurs à se tourner vers les opérateurs illégaux. D’ailleurs, le président de l’ARJEL a fait part voilà plusieurs mois de son souhait de voir les règles modifiées afin de rendre le segment du poker en ligne plus attractif pour les joueurs français. Ce qui passerait notamment par l’autorisation d’autres variantes de poker et un partage des liquidités au niveau européen afin de permettre aux joueurs de se mesurer aux joueurs d’autres pays. « Personne n’a intérêt à une augmentation des mises chez les opérateurs illégaux qui échappent à la fiscalité française. Pour la première fois, on risque de connaître en 2013 une baisse des recettes fiscales », rappelle Jean-François Vilotte.

Le nombre moyen de comptes joueur actifs par semaine accuse une baisse de 7% ce trimestre, au regard du deuxième trimestre 2012. Il s’agit du sixième trimestre consécutif de baisse du nombre de comptes joueurs actifs pour ce secteur. On observe également un très léger vieillissement de la population des joueurs de poker, puisque la part des joueurs de 18-24 ans diminue sur la période observée, au profit des joueurs de plus de 35 ans. En outre, les pratiques mobiles se stabilisent.

Des dépenses marketing en baisse

Au cours du deuxième trimestre 2013, 26 M€ ont été dépensés par les opérateurs agréés. Ce montant est inférieur de 49% aux dépenses marketing du deuxième trimestre 2012, qui a été marqué par l’EURO 2012 et qui a donc généré de nombreuses offres promotionnelles. Soulignons que cette baisse conséquente confirme la politique de maîtrise des dépenses publicitaires des opérateurs agréés dans le but d’améliorer leur rentabilité. Par contre, dans la continuité des trimestres précédents, la part des bonus et parrainages est en hausse. Cette forte augmentation au regard de l’année précédente est à lier principalement au déroulement de l’EURO 2012, générateur de dépenses médias très importantes lors du deuxième trimestre 2012. La tendance des stratégies marketing des opérateurs étant plutôt aux restrictions, il n’est pas illogique de constater que ces derniers optent généralement pour des politiques de promotion ciblées via l’attribution de bonus, et moins orientées grand public (réduction des dépenses sur les supports médias classiques tels que la télévision ou la radio).

A ce jour, 20 opérateurs exploitent 32 agréments délivrés par l’ARJEL ; 15 pour le poker en ligne, 9 pour les paris sportifs et 8 pour les paris hippiques.

Avec AFP

 
>> Toutes les actualités générales du poker légal en France
 

PokerStars

Actualité du poker en ligne légal en France

27/05/2020 Partypoker permet de jouer en cash game entre amis
Jouer avec ses amis sur Partypoker est désormais chose possible grâce à Club Games, disponible pour les jeux d'argent en ligne avec plusieurs options de mises sur le site de Partypoker. Club Games est disponible sur ordi... Lire la suite

Party Poker
27/05/2020 Le WPT lance tournoi caritatif en partenariat avec Budweiser
Le World Poker Tour (WPT) a annoncé le lancement du King's Celebrity Poker Challenge on ClubWPT, un tournoi de poker caritatif qu'il produira avec le soutien de Budweiser, et qui se disputera en visio sur ClubWPT, la pla... Lire la suite

Jeu Légal France
25/05/2020 Report du PSCP 2020 et de l’EPT Barcelone
PokerStars a annoncé le report du PokerStars Players No Limit Hold'em Championship (PSPC) 2020 et de l'EPT Barcelone, qui devaient tous deux avoir lieu en août prochain au Casino de Barcelone. Le premier aura lieu au mêm... Lire la suite

PokerStars
22/05/2020 Les TRIO Series sur PokerStars: 10 millions d’euros mis en jeu !
Du 24 mai au 8 juin sur PokerStars, c'est le retour des TRIO Series. À l'occasion de ce grand événement accessible à tous les joueurs français, espagnols, et portugais, de très nombreux tournois sont organisés et au total 1... Lire la suite

PokerStars
15/05/2020 Tentez votre chance avec le "FPO Folies Freeroll : 1000 euros offerts" de PMU POKER !
Du mercredi 6 mai au samedi 16 mai, PMU POKER propose à ses membres de jouer dans la room de leur choix et de remporter au moins 1 point. Si les joueurs réussissent à atteindre l'objectif, la plateforme de jeux en ligne leu... Lire la suite

PMU Poker
>> Toutes les actualités des salles de poker légales en France
 

  Accueil > Poker en ligne > Actualités du poker légal en France > Le poker et les paris hippiques en recul