PARIS SPORTIFS

JEU LéGAL



Newsletter Jeu Légal

BetStars

Jean-François Vilotte : « Rester attentifs à l’attractivité de l’offre »

22/05/2013

Trois ans après l’ouverture du marché des jeux en ligne à la concurrence en France, Jean-François Vilotte, Président de l’ARJEL, interrogé par nos confrères de Challenges, a dressé un bilan en demi-teinte.

Le marché des jeux en ligne n’a rien de l’eldorado qui semblait promis aux opérateurs avant l’ouverture du marché. En trois ans, plusieurs opérateurs ont du jeter l’éponge alors que d’autres peinent à atteindre la rentabilité. Mais pour Jean-François Vilotte, « le pari du législateur de faire basculer l’offre illégale est gagné et la concentration du marché parfaitement logique. C’est ce qui se produit sur n’importe quel marché dès lors qu’il est ouvert à la concurrence. Certains ont fusionné, d’autres se sont retirés, il y aura aussi à terme de nouveaux entrants ». Selon lui, « on dit tout le temps que le marché français est atone, qu’il dépérit à cause de ses conditions de régulation, mais ces chiffres prouvent que c’est faux. Je tiens à rappeler qu’en 2010, on évaluant les marchés hippiques et sportifs à 650 M€ de mises. En réalité, ils sont bien plus importants. Pour l’année 2012, il y a eu 705 M€ de mises simplement sur les paris sportifs. Les paris sportifs ont eux drainés plus d’1,1 Md€ de mises et le poker 6,1 Mds€ ».

Alors qu’il était très en vogue à son lancement, le poker en ligne voit l’intérêt des Français décroître, ce qui se traduit notamment par une baisse du cash-game de 13% au 1er trimestre 2013. Pour Vilotte, il « faut que davantage de variantes de jeu de poker soient ouvertes en ligne », mais également « réfléchir à l’ouverture des liquidités à des opérateurs étrangers sous réserve qu’ils soient contrôlés et régulés dans les mêmes conditions que les opérateurs français ». Selon lui, pour ne pas voir les gros joueurs rebasculer vers l’offre illégale, il est important de « travailler sur l’attractivité du poker ».

Jean-François Vilotte a également souligné que les paris en ligne étaient liés au calendrier évènementiel, ce qui explique notamment que ce segment est moins sensible à la conjoncture économique et qu’il reste ainsi dynamique avec un nombre de comptes joueurs actifs en hausse. « Dès lors qu’il y a un engouement pour un championnat, pour une équipe, cela entraine beaucoup de paris derrière », précise-t-il. Malgré l’affaire du MAHB, les paris sportifs semblent bien se porter. Les interdire ne résoudrait rien selon lui, mais « reviendrait seulement à laisser le marché aux opérateurs illégaux ». Cependant, il faut tout de même noter que ce marché est moins rentable que prévu. « On pleure beaucoup sur un eldorado qui n’est pas venu. Il y a eu de nombreux chiffres cités à l’ouverture du marché. Mais les jeux, ce sont des activités à très faible marge. Sans compter que cet eldorado, il n’est souhaitable pour personne. Comme pour les autres secteurs des jeux en ligne, il faut contenir ce marché et qu’il n’y ait pas d’explosion de la demande pour éviter des risques d’addiction et d’éthique ».

L’important pour Vilotte est de rester attentifs à l’attractivité de l’offre. « L’ARJEL s’est prononcé pour un changement de l’assiette fiscale qui redonnera des marges aux opérateurs. Il s’agirait de transférer l’assiette des mises vers le produit brut des jeux (PBJ) qui est plus vraisemblablement le vrai chiffre d’affaires des opérateurs. Ce qui leur redonnerait un peu d’air. Cette assiette est d’ailleurs celle qui a été choisie par la majorité des pays européens ».

Avec Challenges

 
>> Toutes les actualités générales du pari sportif légal en France
 

Actualité du pari sportif en ligne légal en France

21/02/2020 Pronostic football Ligue 1: PSG - Bordeaux du dimanche 23 février
Le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux croiseront le fer en clôture de la 26e journée de Ligue 1 Conforama. Après leur rendez-vous manqué en Ligue des Champions, les Parisiens devront se racheter dev... Lire la suite

Jeu Légal France
21/02/2020 Pronostic football Ligue 1: Rennes - Nîmes du dimanche 23 février
Fraîchement qualifié pour les demi-finales de Coupe de France, le Stade rennais peine en Ligue 1 Conforama. À l'aube de cette 26e journée, les Bretons, qui occupent toujours la 3e marche du podium, voient un grand ... Lire la suite

Jeu Légal France
21/02/2020 Pronostic football Ligue 1: Saint-Étienne - Reims du dimanche 23 février
Qualifié pour les demi-finales de Coupe de France, l'AS Saint-Étienne est pourtant à la peine en Ligue 1. Les Verts flirtent avec la zone rouge et doivent d'urgence retrouver le chemin de la victoire. Dans leur Stade... Lire la suite

Jeu Légal France
21/02/2020 Kindred Group part à la conquête de l’Indiana et de l’Iowa
En s'associant à Caesars Entertainment, Kindred Group a offert à sa marque Unibet un accès au marché des jeux d'argent et aux paris en ligne en Indiana et en Iowa ainsi que dans d'autres Etats potentiels, sous réserve... Lire la suite

Jeu Légal France
20/02/2020 Pronostic football Ligue 1: Dijon - Monaco du samedi 22 février
Place à la 26e journée d'une Ligue 1 Conforama qui promet du suspens à tous les étages ! Longtemps coincé en queue de classement, le Dijon FCO a bien remonté la pente, mais devra batailler jusqu'au bout pour son mainti... Lire la suite

Jeu Légal France
20/02/2020 Pronostic football Ligue 1: Marseille - Nantes du samedi 22 février
Avec respectivement neuf et huit titres de champion de France, l'Olympique de Marseille et le FC Nantes font partie des plus beaux palmarès du football hexagonal. Si les Canaris végètent au milieu du classement, les ... Lire la suite

Jeu Légal France
>> Toutes les actualités des sites de paris sportifs légaux en France
 

  Accueil > Paris sportifs > Actualités du pari sportif légal en France > Jean-François Vilotte : « Rester attentifs à l’attractivité de l’offre »